Début sur les routes de l’Australie de l’Ouest, bénir Camp 7 et utilisation de la lampe frontale

4×4 chargé, on embarque Viola, 29 ans  et Lukas, 27 ans, un couple de psychologues Allemands qui logeaient au même backpack (auberge de jeunesse) que nous et avec  qui l’on a décidé de faire un peu de route. Pour notre 1ère nuit, on se guide grâce à Camp 7, un guide qui répertorie un grand nombre de cartes et d’air de repos, camping ou caravan park à travers l’Australie, gratuit ou payant, avec l’explication des commodités que l’on peut trouver sur chaque sites. Camp 7 peux te sauver la vie, crois moi ! Lorsque tu te retrouves en plein milieu de nulle part, tu es bien content de savoir que tu pourras trouver une air de repos dans 70km, ou à quelle distance se trouve la prochaine station essence (bon, camp 7 ne peux pas te dire si celle-ci sera ouverte, ou pas, il ne faut pas chipoter non plus). A noter que l’année prochaine, ce sera sans doute camp 8 😉

Arrêt sur une air de repos en bordure de rivière, 20h, nuit noire et moustiques faisant déjà « bzz bzz » à nos oreilles. On à fait les beaux, avec notre 4×4 et nos envies d’aventure, maintenant, il est temps de voir si l’on peut vivre dehors ! Montage de la tente pour les Allemands (qui gèrent) et cuisine à la lampe frontale pour nous, c’est ca l’aventure. Ok, un peu moins enjouée quand il faut partir à l’aventure avec la lampe frontale, histoire de trouver un coin isolé pour faire pipi. Et se rappeler qu’il faut éteindre la lampe frontale, si l’on ne veut pas être vue (ça à l’air logique, mais pas pour une campeuse en herbe). Et je peux te dire que je suis revenue fissa fissa lorsque j’ai entendu des craquement de feuilles pas loin.

Pour la cuisine, on à tenter de tout regrouper dans notre « Kitchen Box », une grosse boite ou l’on stocke tout ce que l’on à pour cuisiner : une casserole, 2 poeles, un saladier, des économes et planches à découper, 2 ou 3 ustensiles en plastiques et pour le barbecue, assiettes, bols, verres et couverts : comme quoi, pas besoin d’avoir une grande cuisine pour préparer des bons petits plats ! Généralement on s’arrête sur les aires de repos et on utilise le barbecue gratuit ou notre gas cooker et avec nos 2 feux. On  fait le plein de pâtes, riz, quelques conserves de légumes, des condiments, de quoi petit déjeuner, du pain de mie, des œufs et quelques produits frais, que l’on rachètera sur la route au fur et a mesure. Avec nos co-équipiers, on se débrouille pour cuisiner un peu la même chose ou l’on partage, c’est plus convivial et l’on fait des économie (important, les économies)

DSC_0187 DSC_0188 20130507_214925

1ère nuit dans la voiture, verdict, pas de soucis, on dort bien, pas mal au dos : on à nos sacs de couchage et une couette, on se concocte des rideaux à la manière Valérie Damidot, avec ce qu’on trouve sur place : paréos, sarong, serviettes de bain… Réveil à 7h et départ en direction des fermes aux alentours. On a une piste pour travailler dans une ferme d’œufs, le manager nous fait nous enregistrer dans une agence pas trop loin et nous rappelle dans la semaine pour confirmer si il y a des postes de disponible. Au final, les garçons pouvaient débuter la semaine prochaine mais nous seulement dans un mois, donc on a préféré partir.

Nous décidons de partir direction un village situé à 20km : Bindoon, réputé pour sa cueillette d’oranges et de citrons, qui débute, là, tout de suite, maintenant, selon le Harvest Guide, la bible du petit fermier Australien (téléchargeable et gratuit), censé nous aiguiller sur les endroits ou aller, pour travailler. Verdict >> Oui il y a du boulot, mais seulement dans 1 mois ! On ne se décourage pas, ce n’est pas la faute au Harvest Guide si les citrons ne sont pas mûrs… On reprend la route direction Guilderton, ou l’on s’arrêtera dormir au camping, en bord de mer, bien contents de pouvoir se faire quelques grillades !

SAM_0437 SAM_0436 IMG_20130430_194307

La chose top en Australie, c’est que même lorsque l’on est obligé de dormir au milieu de nulle part, il y a toujours quelques chose de joli à découvrir. Ci-dessous, quelques photos de la plage à laquel on avait accès, depuis le camping :

SAM_0486 DSC_0243 SAM_0478 DSC_0216

SAM_0477 SAM_0449

Le lendemain matin, l’objectif est d’arriver à Moora, à 100km. et l’on s’arrête faire une pause dans une petite ville appelée New Norcia, fief Bénédictin. Nous arrivons dans une ville quasi déserte, avec seulement quelques églises, couvents, et une grande bâtisse du 18ème siècle. Des perroquets vert fluo ou rose et blancs se promènent, cela change de nos petits pigeons gris Dijonnais : ) Des road train (camions tractant plusieurs remorques), la terre devient rouge, des moutons, vaches et taureaux éparpillés au milieu d’immenses champs.

DSC_0292 DSC_0306 DSC_0300

Petite bourgade, 2 écoles, 1 hôpital, quelques commerces. Et son camping ou l’on à seulement payé 8$ par personne, avec cuisine, lave ligne, sèche-linge, lessive et électricité gratuite ! On passe la soirée à discuter, à jouer aux cartes et on en profite pour faire des lessives.

20130501_164653 DSC_0305 DSC_0304 SAM_0512 DSC_0309

Réveil sous la pluie, on part s’inscrire à l’agence intérim de la ville… qui est fermée ce jour… No worries comme disent les Australiens ! On décide de continuer notre route afin d’être cette nuit à Geraldton, une plus grande ville située à 250km au nord.

. DSC_0333 DSC_0330

Quand je dis que l’on cuisine partout

 

DSC_0314 DSC_0324 DSC_0327

Petite pause sur la route

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s