Darwin, ou comment trouver un job et survivre à la vie en auberge

Jolie ville, aussi grande que Dijon (150 000 habitants)  ou l’on peut voir la mer mais ou l’on a pas le droit de se baigner (ce n’est que pour les crocodiles..).

A Darwin, on se prélasse au lagon artificiel bordé de palmiers et entouré de restaurants, ou la majorité de la population fait une apparition quotidienne. Le soir, la vie nocturne est plus palpitant que celle connue à Perth car ici, il y a toujours des événements organisés, des soirées. Le jeudi et le dimanche soir, la ville se retrouve à Mindil Beach pour aller au marché de nuit, ou l’on peut trouver de la nourriture thai, mexicaine, japonaise, des jus de fruits frais, des cadeaux excentriques comme des T-shirts qui clignotent ou des sacs en jeans, tout en écoutant de la musique aborigène. Si tu es affamé avec peu d’argent en poche, arrives après 20h : les stands de nourriture chinoises sont généralement à moitié prix ( 10$ pour 2 barquettes).

Image

Image

Le lagon

20130613_182956

Vue du casino

Ou dormir ?

Après avoir testé plus de la moitié des auberges de la ville, il est temps de faire le point. NB : c’est normal de se faire voler de la nourriture en auberge donc fais attention ! N’achète pas d’aliments chers,  (je remercie celui qui a fait la razzia dans mon sac) à part si c’est pour les cuisiner sur l’instant. En auberge, on vole même le pain de mie, les boîtes de thon à 90 cents ou le kilo de pâtes à 1$. On se demande ou certains ont été élevés.

Les Auberges

  • Youth Shack : Situé dans la rue principale. Des chambres propres avec la clim, des salles de bains différenciées pour hommes et femmes dans chaque couloirs, une cuisine ouverte, une salle avec vue sur la piscine pour se restaurer ou papoter, un bar ouvert jusqu’à 23h, des activités différentes sont proposées chaque soirs comme barbecue night , quizz night… Laisser le pass de la chambre à la réception pour emprunter de quoi cuisiner. Machines à laver et sèche linge disponible, moyennant quelques dollars. L’auberge possède sa propre agence pour organiser des excursions, ainsi que sa propre agence pour l’emploi, Job Shack (50$ l’année). Des PC sont disponible, ainsi qu’un accès à internet par wifi (payant). Niveau tarif, le prix d’une nuit oscille entre 26$ et 33$, selon la saison, donc cher ! Réserver à l’avance car il arrive que l’auberge soit complète et que l’ensemble des auberges de la ville le soit aussi.
  • Chilli’s Backpackers : A quelques mètres de Youth Shack. Les 2 auberges font parties du même groupe (un seul veilleur de nuit pour les deux établissements). Plus calme, il n’y à pas de piscine mais l’on peut venir profiter de celle de Youth Shack. Propreté des chambres ok, salles de bains mixtes et cuisine ouverte qui donne sur la rue, à l’étage. Ici, il y a un jacuzzi (petit) et le petit déjeuner est compris (il est servit tout les matins à la réception). Niveau ambiance, c’est calme.
  • Melaleuca On Mitchell : Située en face de Youth Shack, un bar qui propose des happy hours et qui est ouvert jusqu’à 22h, une piscine et des chambres propres. Les cuisines sont ok, il y a des machines à laver et l’on peut pendre son linge. PC et accès internet payant. Niveau tarifs, ce sont les même que ceux proposés par Youth Shack.
  • Darwin YHA : Un peu plus bas dans la rue de Mitchell Street, Cette auberge est super clean et la cuisine est la plus fournie de la ville, on se croirait à la maison ! Par contre, niveau tarifs, cela fait mal aux yeux, environ 36$ la nuit pour être dans un dortoir. Le tarif est plus intéressant lorsque l’on à la carte de l’auberge YHA. Auberge avec piscine mais ambiance très calme (voir pas d’ambiance le soir).
  • Harriet Place Backpackers : L’auberge la moins cher. Mais ici, c’est la lois de la jungle. La gérante n’est la que quelques heures par jours donc comme on dit « lorsque le chat n’est pas là, les souris dansent ». Ici, je me suis faites réveiller à 2h du mat en semaine par des énergumènes bien imbibés qui courraient dans le couloir, hurlaient, tambourinaient aux murs, rentraient dans la chambre en allumant la lumière et en parlant fort, se foutant des gens endormis (voir 4h du mat). Il y a une cuisine mais il faut batailler pour trouver des couverts propres, certains ont sans doute quitté le nid familial depuis peu et espèrent que quelqu’un va nettoyer derrière eux. Après, à 16$ la nuit, on sait ce que l’on trouve. Si vous êtes vraiment à court d’argent, il est possible de planter sa tente dans le jardin, cela peut toujours servir.

SAM_0654SAM_0651

YouthShack

Trouver un appartement

Lorsque j’ai trouvé un job, je me suis mise en quête de trouver une chambre, histoire de quitter l’enfer des auberges (le meilleurs endroit pour rencontrer du monde mais impossible de vider sa valise et de se sentir à la maison). J’ai fini par trouver un appartement à 5 min à pied du lagon, ou je partageais la chambre avec 4 autres filles et nous étions 11 en tout (Coréens, Taiwanais, Japonais et moi même). Sur, je n’étais pas seule mais j’avais un placard pour ranger mes affaires, une salle de bain ok, et surtout, un étage dans le frigo ! (ou personne n’est venu me piquer de la nourriture). Nous avions un balcon, une machine à laver au top et un accès wifi efficace. Tout cela pour 115$ la semaine 🙂 (comptes 180$ la semaine en auberge, chambre de 4 à 6 personnes).

20130625_152220  20130625_152226 IMG_1479 IMG_1451

Faire du Couchsurfing

Juste avant de trouver l’appartement, j’ai passé quelques jours chez Max, un Australien travaillant dans la Marine à Darwin. Couchsurfing est un site qui met en relation des personnes ayant un canapé ou une chambre de disponible (ou des personnes ne pouvant pas héberger mais disponible pour prendre un verre, faire une balade dans la ville). J’ai donc contacté plusieurs personnes vivant à Darwin et après quelques heures, j’ai reçu une réponse de Max, qui avait déjà une multitude de bons commentaires postés par d’autres personnes ayant déjà séjourné chez lui. Pour quelques jours, j’ai eu ma propre chambre avec lit double, un vélo pour aller au boulot et nous sommes allé au musée. En échange, nous avons passé du temps ensemble et je lui ai fait des crêpes. Il ne faut pas avoir peur de tenter l’expérience !

 

SAM_0865 20130621_142639 SAM_0869

Couchsurfing, une alternative à tester.

Boulot

Ici, j’ai sué sang et eau. Imprimer une soixantaine de CV, faire Darwin en long et en large, aller  dans les villes aux alentours, postuler sur internet (Gumtree), s’inscrire en agence d’intérim, parler à nos amis sur place… Dur !! Au final Alban à travaillé une semaine à Berry Spring, 1h30 de Darwin, dans les mangues et une semaine au Casino, pour la mise en place du V8 Supercars. Pour ma part j’ai fait serveuse occasionnellement, j’ai eu un essais dans un restaurant, j’étais serveuse et barmaid le week end pour le V8 Supercars organisé par le Casino de Darwin et au final j’ai trouvé un poste… dans un magasin de glaces !! Mais bon, il fait 35°C donc je ne vais pas me plaindre de bosser au frais : )

Image

Les oiseaux « masqués » de Darwin

Image

Image

Image

Mindil Beach

IMG_20130613_124715 20130615_105430 20130613_182620 20130615_091917

L’organisation du V8 Supercars

Une réponse à “Darwin, ou comment trouver un job et survivre à la vie en auberge

  1. Encore de très jolies photos Sabrina et des commentaires toujours narrés avec autant d’ humour et désinvolture!!!
    Continue…..
    Accroche toi…..
    Bisous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s