Vacances forcées, fin d’une époque

SAM_1107

Parce que quand on à du temps libre, on s’amuse

SAM_1101

La fine équipe : )

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au boulot, avec le sourire!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une jolie trouvaille!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le mess, ou l’on prenait notre sacro saint diner

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les filles, qui ressemblent à des filles, pour notre soirée de départ

SAM_0515

Petit coucher de soleil typique sur la jetée

SAM_0551

Preuve qui oui oui je fais aussi le sale boulot

SAM_1072

Les copines Norvégienne et Anglaise, collègues du « donjon »!

SAM_1120

Les collègues Estoniens, si si ils sont contents d’être là : )

20130917_054236

« Sleepy shark », des requins inoffensifs qui sont toujours autour du bateau

Les derniers jours à la ferme n’ont pas été des plus drôles, j’ai eu droit à 2 faux départs : faire mon sac, dire au revoir, aller sur le bateau et apprendre que non, tout compte fait on part demain. Euh non, après demain en fait. Donc en mode stress, pas envie de partir car ici on se sent en sécurité, je connais tout le monde, je sais quel type de travail je vais faire, le repas sera prêt et mon linge propre. Donc les aurevoirs ont été difficiles, des petits mots, des grandes embrassades, quelques larmes, beaucoup de « on va se revoir », mais peu d’espoir que cela soit possible. Mon ami m’a dit « soit forte, je sais que tu l’es ». Direction la jetée, avec Kaia qui m’aide à porter mes sacs « on se revoit à Brisbane ». Quand je pose le pied sur le bateau, je me mets en mode focus sur mon boulot. Pas le temps de penser et d’être triste, je dois faire le ménage, m’occuper des lessives, cuisiner. J’ai de la chance, un de mes amis est du voyage, Jürgen, notre grand estonien plus blond que blond. Il m’aide pour la cuisine, me fait des cafés, on regarde des films le soir. Et sinon, nouveau job, on a du être « capitaine » quelques heures ! En fait, il faut qu’il y ai toujours quelqu’un dans la cabine, et l’on a fait une rotation. J’ai occupé le poste l’après-midi et Jürgen de 1h à 4h, moins drôle. Notre job était de vérifier que le bateau suivait la bonne trajectoire sur la carte/GPS/machin chose, et le cas échéant, modifier sa trajectoire, avoir un œil sur le radar pour vérifier que l’on ne percute rien (remember Titanic !) et noter certaines mesures toutes les 30 minutes. « Euh ben oui bien sur ya pas de sushi patron, laisse-moi piloter ! »

Les petits coups de blues de temps en temps. Seulement 6 à bord alors que l’on était habituellement 25, habituée à voir certaines personnes à la pause-café, ou sur le pont. Et personne. Sinon je suis aussi passée par la case mal de mer/je cours aux toilettes histoire de revoir le diner une 2ème fois. On se trouvait dans une zone avec beaucoup de vagues, donc j’ai pris l’air sur le pont, mais l’on voyait le bateau tanguer, au creux de la vague puis remonter, avec des vagues qui se cassaient sur le pont. Heureusement après notre changement de trajectoire, la mer est redevenue calme.

Habitués à avoir la mer à perte de vue, le lendemain, après quelques heures on aperçoit enfin la côte. Des grattes ciel au loin, Darwin, encore et toujours. La petite boule au ventre. Nous rejoignons mon ancien appartement ou j’avais laissé quelques affaires. Des cris, des sourires, pleins d’embrassades : cela fait chaud au cœur de voir que les colloc sont contents : 5 Et la même, ils préparent à manger pour 10, ils me disent de ne prendre que le nécessaire et de laisser des affaires à l’appart que je reprendrais à mon retour. Coup de bol, un colloc allait à l’aéroport au même moment donc on a pu profiter du taxi.

________________________________________________________________________________

Time to go guys. After 8 weeks working in the pearling farm, that’s the end. My friend Alban is always working in Kakadu for one month so I choose to take 3 weeks of holidays in Philippines. Some friends are already there and it sounds to be a good place to have a break. Life on the island was good, even if work ws hard. We were a good crew, spending a lot of time together, now it’s a new chapter. We came back with the boat, 2 days sailing and working. Cooking, cleaning, I didn’t had time to think about something else. Being sick too! But only one night. Finally when we saw Darwin, I feel weird.. back again! But my flatmates were really happy, they prepare asian diner for me, we had time to talk a bit, I leaving clothes (again!) in the flat, had few drinks in town with my mate and when straight to the airport…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s