Salut de Saigon, plein de promesses

Il est temps de quitter la Thaïlande, nous redescendons à Bangkok. 3h de mini bus à nous secouer dans tout les sens, à pousser mon voisin (que je ne connais pas) qui dort profondément malgré les secousses  et qui me tombe dessus à chaque virages. Nous ferons 12h de trajet en bus de nuit, à coté de 2 moines d’une cinquantaine d’années qui jouent sur leurs portables. 6h30 du mat, on n’est pas descendu du bus qu’un taxi nous demande déjà ou l’on souhaite aller. Il nous propose 750 baht chacun pour rejoindre notre hotel car « beaucoup de circulation, bla bla ». Même pas en rêve, c’est plus cher que le prix payé pour nos 12h de bus. Au final on payera 300 baht chacun, fatigués et pas motivés pour négocier plus.

Le lendemain, on rencontre un couple à l’hôtel avec qui l’on décide de partager le taxi pour aller à l’aéroport. Fleur et Kyle Porter, deux Sud-Africains, professeurs d’Anglais à Hanoi. Le courant passe super bien, ils nous donnent des d’astuces, nous disent quels endroit visiter en évitant les pièges à touriste. Nous prenons 2 vols différents mais l’on se quitte dans une embrassade, avec une invitation à rester chez eux lorsque l’on sera à Hanoi.

Image

1ère impression en arrivant à Saigon : une ville qui nous plait. De grandes avenues arborées, des parcs en plein milieu de la ville, cela me rappelle la France. De l’Evian et du beurre Président dans les échoppes. Et des scooters ! Il parait que 90% de la population possède un scooter ou une moto, imaginez un peu. A chaque feux rouge, une trentaine de scooters attendent. Nous mettons en pratique ce que nous à expliqué Kyle : si tu attends pour traverser, tu vas attendre longtemps ! L’astuce est de traverser malgré les véhicules, en regardant les conducteurs, qui vont nous éviter. Pas toujours évident, je me disais « oh puré il va me rentrer dedans !  » et puis non, ils nous évitent, comme si c’était normal.

 Image

Dimanche matin, des enfants habillés en uniformes se rendait tout en plein millieu d’un parc (on à pas trop compris pourquoi)

Question nourriture, adieu le pad thai (je pleures à chaudes larmes). Bonjour le Phô, soupe traditionnelle aux nouilles de riz, légumes et viande. Vous me direz « ben, c’est pareil, la nourriture asiatique c’est toujours des nouilles ou des pâtes« . Non non, chaque pays à ses plats typiques, les légumes varient, les herbes et assaisonnement ne sont pas les même. Niveau viande, il parait que le Vietnam est assez folklo (tu ne sais jamais quelle partie de l’animal sera servie). En thailande, on mangeaient souvent dans la rue, des brochettes de poulet, des nouilles sautées. Ici, on à vu des intestins grillés, des oeufs de canard… Ok on repassera. J’aime vraiment découvrir de nouvelles nourritures mais là, je vais faire ma précieuse. On mange végétarien ou alors des soupes avec lamelles de boeuf, au moins, on sait ce que l’on mange (ou peut être du chien? On en reparle plus tard).

 Image

En Thailande, nous avons rencontrés beaucoup de voyageurs déçus du Vietnam, de la population, qu’ils ont trouvé peu commode et non hospitalière. Nous sommes donc arrivés avec un peu d’appréhension. A Saigon, on me tient la porte quand je rentre dans un magasin, les enfants nous font « hello » avec le sourire aux lèvres et de grands coucou quand ont les voient dans les bus ou quand on les croisent dans la rue. La nuit, sentiment de sécurité. Une athmosphère différente du nord de la Thailande, mais que l’on apprécie réellement. Un sentiment de repos en quittant Bangkok.

ImageImage

Logan fait ami ami avec un vendeur de noix de coco, qui nous fera finalement payer la peau des fesses, pour 2 noix de coco et une photo…

Pour dormir, nous sommes allés dans le « District A », le centre de Saigon. Si vous cherchez un hotel, cherchez sur Pham Ngu Lao or Bui Vien, au centre du district. Nous sommes allé au Saigon Backpacker hostel : staff au petit oignons, petit dejeuner compris dans le prix et une chambre au calme, malgré le fait que nous soyons à quelques minutes de bars et restaurants.

Le soir, les échoppes mettent des bâches plastiques sur le trottoir et tout le monde s’assoient pour partager une bière. Pas de chaises, gain de place et plus de clients, les Vietnamiens ont tout compris. 2 min après, nous sommes entrain de discuter avec un Français et un Polonais qui font la route à moto. Encore une chose qui m’étonnes tout les jours : la facilité que l’on à a faire connaissance avec son voisin, chose impossible en France sans passer pour un illuminé (essayer de faire connaissance avec vos voisins de table au restaurant, dans le métro, les gens vont vous regarder avec deux yeux rond comme des billes).

 Image

Cathédrale Notre-Dame de Saigon

____________________________________________________________________________________________________________

Saigon, first place where we landed, coming from Bangkok. On the way to the airport, we met a friendly South african couple, working as teachers in Hanoi. After 2 hours together and a lot of tips, we gave them a  hug and swear that we will meet again, up north.

Before going to Vietnam, Logan and I heard that Vietnamese people were a bit different from Thai or Cambodian people, sometimes acting rude with travellers. Only few days in Saigon and we met people with candid smiles, kids in uniforms wavign at us screaming hello. I think it won’t be difficult to love Vietnam. At night, if you want to meet backpacker, book a room in District 1, Pham Ngu Lao or Bui Vien street. cheap hostels and many place to have food or a drink. We stayed at Saigon Backpacker Hostel were we found friendly staff, quiet room and good breakfast for free.

The city is big, crowded but you feel great there : park, trees and avenues reminds me France.

Une réponse à “Salut de Saigon, plein de promesses

  1. Bonjour Miss,D’abord, merci pour ta carte postale, nous l’avons beaucoup appréciée ! Je vois que ton voyage se poursuit bien, que tu arrives toujours à nous épater, lier si facilement connaissance avec des inconnus, bravo, tu prouves que la solidarité entre touristes existe vraiment ! Tant mieux pour toi ! Ton carnet d’adresses se remplit à ce que je lis… « Tu vas être « obligée » de prendre une année supplémentaire pour rendre visite à tes nouvelles connaissances, à travers le Monde !!!! Merci de nous redonner de tes nouvelles et continue bien tes explorations !A la prochaine,BisousTes ex-voisins de Chanzy 😉

    Date: Sun, 1 Jun 2014 15:59:43 +0000
    To: christian.melet@hotmail.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s