En route pour Trincomalee et l’île aux Pigeons

Il commence à faire froid à Paris, il est temps de s’évader quelques minutes avec les paysages du Sri Lanka : petit tour à Trincomalee !

Trincomalee, il faut vouloir y aller, car n’est au nord-est du pays. Etant à Arungam Bay, j’étais déjà à l’est. J’avais 2 possibilités :

  • Prendre un taxi d’Arugam Bay/Batticaloa (160USD pour 2 !) et ensuite un bus Batticaloa/Trincomalee
  • Prendre 2 bus publics : Arugam Bay/Batticaloa et Batticaloa/Trincomalee, départ à 5h du matin

Vous imaginez que j’ai choisi la 2ème solution 🙂 Embarquement aux aurores dans un bus déjà bien rempli, avec de la musique indienne à tue-tête : le trajet va être top, je le sens…

J’arrive je ne sais pas comment à m’endormir. Réveil 2h plus tard par le soleil qui tape à la fenêtre, le fauteuil en skaï qui couine et qui fais transpirer. Le bus fait quelques arrêts sur la route, on peut se ravitailler de petits samossa végétariens bien (bien !) épicés, ou on peut en profiter pour renifler l’odeur des poissons qui sèchent sur le trottoir, à même le sol.

Nous arrivons après à peu près 7h de route à Trincomalee.

C’est une région très peu touristique, qui a été touchée par la guerre mais aussi par le tsunami de 2004. Mais il ne faut pas hésiter à aller là-bas car les plages sont magnifique, on peut vraiment se couper de tout.

On voit encore des traces de son passage : plusieurs endroits sont encore délabrés, on peut aussi voir des indications de l’endroit jusque ou l’eau est remontée. On est vraiment dans la campagne, les enfants rentrent de l’école avec leurs petites uniformes, les femmes en sari bariolées côtoient d’autres portant le voile, il y a une vraie mixité apparente.

Pour info, il vaut mieux se couvrir pour aller se baigner sur les plages publiques ou alors prendre un hôtel avec une plage privée, sous peine d’avoir l’impression d’avoir toutes les paires d’yeux sur vous.

Pourquoi aller à Trincomalee ? On avait envie de se rendre à Pigeon Island. C’est un endroit qui se trouve dans le parc national du même nom, qui abrite l’un des plus beaux récif coralien du pays. On peut soit faire du snorkeling, soit de la plongée. On a réservé notre sortie à la journée avec le centre de plongée que j’ai trouvé sur la plage de Nilaveli, le Nilaveli Dive center : j’ai pu voir des tortues et des requins à pointe noire ! Erik quant à lui à fait de la plongée et a bien apprécié.

Ou dormir : A Nilaveli ou Uppuveli, qui sont en bord de mer.

Nous sommes restés au Shahira Hotel, à Nilaveli. C’est un petit hôtel loin de tout. Si vous avez envie de sortir le soir et de trouver des petits restaurants, ne séjournez pas ici car vous êtes vraiment au bout du monde J Par contre le gérant était super sympa et il nous a installé chaque soir une petite table avec des bougies, c’était super mignon ! Et le poisson grillé était à tomber.

SAM_1525 SAM_1530 SAM_1531 SAM_1533 SAM_1537 SAM_1546 SAM_1547 SAM_1552

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s