Quelques jours à Yulara

Uluru, c’était un peut le fameux gros cailloux qui se trouve en plein centre du pays. Lorsque je vivais ici, je n’ai pas poussé jusque là car je ne voyais pas trop d’intérêt de faire autant de kilomètre pour « ça ». Ce séjour a changé totalement mon point de vue, c’est une des plus belles étapes de ce voyage.



4 nuits à Yulara, c’était le minimum pour découvrir les essentiels du site. C’est ici qui l’on peut dormir si l’on souhaite visiter le parc national d’Uluru – Kata Tjuta (25AUD/par personne pour un pass de 3 jours, payable à l’entrée du parc).

Depuis Alice Springs, il faut compter 5h de route, deux roadhouses se trouveront sur votre chemin :

  • Au Stuart Well Roadhouse le café est bon, la décoration est ecclectique avec des photos anciennes, deux vieilles pompes à essence et un Jukebox 🙂 il y a même un jacuzzi, c’est un bon plan si vous devez dormir sur la route
  • Ce Roadhouse, à environ 120km de Yulara est un coup de cœur : certes on peut manger sur place mais le plus intéressant est la galerie d’art Aborigène qui se trouve sur place : des toiles magnifiques, boomerang, lances…. Nous avons déjeuné a côté de quelques Aborigènes qui étaient entrain de peindre et qui nous on gentiment laissé un peu de place sur leurs table. Par la suite, nous avons vu d’autres sites qui vendaient de l’art Aborigène, qui ce soit au sein du resort ou au cultural centre, mais il n’y a pas la même atmosphère.

Il y a plusieurs millions d’année, il y avait une montagne a 120 km des sites de Kata Tjuta et Uluru. L’érosion, le vent et le temps a déplacé des pierres, ce qui  formé ces deux sites. La mer qu’il y avait a l’époque et .. on formé une pression, qui a fait conglomérer les cailloux qui formaient Kata Tjuta et le sable qui formait Uluru. La terre a réalisée des torsions qui font ce que sont ces chefs d’oeuvre de la nature aujourd’hui. On voit encore un vestige de cette montage lorsque vous roulez en direction d’Uluru, sur votre gauche. A l’époque, elle dépassait l’Himalaya. Leurs couleurs de base est plutôt grise mais il y a une grande concentration d’oxyde de fer qui forme par la suite une croûte de couleur orangée.
Vous pouvez accéder au parc et découvrir celui-ci par vous même mais j’ai pensé qu’il serait intéressant d’avoir les information d’un guide pour la découverte d’Uluru et Kata Tjuta. Nous avons passé une après-midi seuls à découvrir Uluru, c’était bien mais bien mieux lorsque nous sommes revenus avec notre guide, qui avait plein d’indications à nous donner, d’histoires à nous raconter. Pas vraiment convaincue par les grands groupes, les visites en bus que je trouve impersonnel, nous sommes passés par l’agence SEIT, que l’on m’a recommandé.Rien a redire, nos deux guides, Jessica et Franscesca étaient au top ! Souriantes, pleines d’énergies, elles nous ont fait vivre une véritable expérience. Les groupes peuvent monter jusqu’à 11 personnes.

DÉCOUVERTE
Levé du soleil sur Kata Tjuta et marche dans la vallée des Vents : 4h

Nous étions avec une famille et un couple. Le levé du soleil sur Kata Tjuta est spécialement beau car on est sur une plateforme qui permet de voir le soleil se lever à côté d’Uluru. Le soleil fait changer la couleur sur Kata Tjuta, qui est assez imposant (plus grand qu’Uluru). Par la suite, nous sommes allés marcher dans une des gorges, appelée « la vallée des vents ». Le site de Kata Tjuta est assez grand mais nous n’avons accès qu’a une partie, l’autre étant secrète et réservée aux Aborigènes. Il faut faire cette marche assez tôt car lorsque le soleil se lève, on a aucune ombre a l’intérieur des gorges et celles-ci gardent la chaleur du soleil.On a eu la chance de voir de l’eau à la base de cette gorge, ceci est du aux pluies phénoménales  que nous avons eu les jours précédent : la quantité annuelle de pluie est tombée en 2 jours !Le petit déjeuner est servi par notre guide à la fin de la marche, ce qui permet d’être à contre courant des cars de touristes 🙂

Nous avons aussi pu nous rendre au Visitor Centre, qui explique l’histoire, les croyances et la philosophie de vie des Aborigènes, a travers des peintures, images et vidéos : A ne pas louper lors de votre passage ici !

Marche et coucher de soleil sur Uluru : 5h

Groupe de 9 personnes, nous étions avec une autre famille

Nous en avons apprit plus sur la manières dont les hommes et femmes vivaient sur place, l’utilité des différentes grottes, leurs manières d’éduquer et de transmettre aux plus petits, ainsi que les différentes légendes qui existent autour d’Uluru.

Ce site fait 12 kilomètres de long, à la forme d’un triangle vu du haut et ses faces sont totallement différentes. La première représente la vision classique que l’on se fait d’Uluru. Sur une autre face, on peut voir un visage, c’est assez bluffant. La végétation est en train de reprendre ses droits car c’est l’endroit ou plusieurs hôtels s’étaient implantés dans les années 60/70, bien trop près du site. Ayers Rock Resort a été créé en 1985 afin de pouvoir laisser la population Aborigène profiter au mieux de ce site.

Je ne connaissait pas vraiment l’histoire de ce peuple mais ce que l’on peut apprendre ici permet d’ouvrir les yeux.

La dernière face permet d’accéder au trou d’eau de …., c’est à mes yeux une des plus jolie.

Nous avons terminé par prendre un verre en regardant le coucher de soleil, magique.

HEBERGEMENT

L’Ayers Rock Resort est un complexe de 4 hôtels, bien intégrés au paysage et localisés a 18km d’Uluru et environ 50km de Kata Tjuta. Une navette permet de se déplacer entre les différents hébergements, rejoindre le centre ou se trouve la superette, les restaurants et quelques boutiques. Plusieurs activités sont gratuites et vous pouvez aller et venir au sein des autres hôtels si vous le souhaitez.

Nous sommes restés au Ayers Rock Campground, le camping du site : vous trouverez la bas toutes les commodités nécessaires : douches et toilettes (attention il n’y a pas de lumière la nuit, penser a amener sa lampe frontale 🙂 ) Un coin avec des barbecues a disposition, de quoi cuisiner, une laverie, une piscine d’une belle taille pour se rafraîchir l’après midi lorsque le thermostat grimpe et aussi un point de vue pour admirer le coucher du soleil. La nuit, si le ciel est dégagé, vous pourrez voir la voie lactée, Vénus et Mars 🙂

Ici, vous êtes au calme, entournés d’oiseaux différents qui pépient toute la sainte journée ! Il faut aussi faire attention aux dingos mais nous n’en avons pas croisés. Vous pouvez poser votre tente ou séjourner en « cabin » (ce que l’on a fait). Il y a une chambre avec un lit double, une chambre avec 2 lits superposés, un frigo, micro onde, plaque électrique, TV et climatisation. Pour 4 adultes c’est ok, si vous êtes 6, mieux vaut etre 2 adultes et 4 enfants en bas age pour ne pas se monter dessus. Mais la taille est correcte, nous ne sommes pas venus ici pour rester cloitré à l’intérieur !

En résumé, si vous êtes en Australie, n’hésitez pas et venez passer quelques jours ici, c’est une expérience que l’on a pas la chance de faire plusieurs fois dans sa vie… Pendant la période humide, il peu y avoir de fortes pluies, des nuages, des routes barrées… Mais la température est plus clémente (38° dans l’après-midi) et la végétation laisse entrevoir un camaïeux de vert des plus beaux. En période sèche, il faut VRAIMENT se préparer a la chaleur et amener le nécessaire en eau (en décembre nous étions déjà à 1L par personne par activité minimum, alors imaginez si il fait 10 degrés de plus).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s