Séville, une belle surprise

Séville, une ville ou je ne pensais pas m’arrêter… et pourtant ! Cette ville reste pour moi une des plus belles du sud de l’Europe 🙂

Voici quelques informations, si vous souhaitez vous rendre là-bas !

Quand venir à Séville ?

Il fait bon même pendant l’hiver, la température va maximum descendre à 15 degrés.

En février, pour le carnaval

En avril, pour la Féria : une semaine de fête ou l’on porte des habits traditionnel : robes de flamenco pour les femmes et costumes avec béret pour les hommes

Comment rejoindre le centre-ville ?

Depuis la gare routière, c’est entre 7€ et 9€ pour 15 minutes de trajet

Depuis l’aéroport, il y a les bus mais mieux vaut prendre le taxi.

Ou dormir ?

Il y a beaucoup de choix que ce soit en hôtels ou auberges ou même en chambre chez l’habitant.

Pour ma part j’ai séjourné au Sevilla Inn, une auberge très bien située, à 4 minutes à pied de la cathédrale et de la Giralda.

Propre, wifi très bon, terrasse avec vue sur la Giralda, 16€ la nuit en dortoir de 8.

Ne pas oublier de regarder ou est localisé votre hébergement car certaines rues sont piétonnes, il va falloir traîner la valise un bon moment !

Que voir à Séville ?

La cathédrale Notre-Dame du Siège de Séville : la plus grande cathédrale gothique au monde, ou repose Christophe Colomb (il n’est pas originaire de la ville mais Séville était à l’époque la capitale du pays).

Elle ouvre à 11h. 9€ si vous avez plus de 25 ans et 4€ dans le cas contraire. Ce ticket donne aussi accès à la Giralda et à l’église Salvador.

La Giralda : C’est l’ancien minaret de la grande Mosquée de Séville. Les chrétiens l’on ensuite reconvertie en cathédrale et la Giralda en est devenue le clocher.

L’Alcazar : magnifique palais aux jardins luxuriants (vu dans Game of Thrones). Palais à l’architecture de style Mudejar, tout en arcades et motif. Mon coup de cœur du séjour.

SAM_0267  SAM_0316

Plaza de Espana : construite pour l’exposition universelle de 1992 (certaines scènes de Sstar Wars ont été faites ici).

A côté, vous trouverez le parc de Maria Luisa, endroit où il fait bon flâner l’après-midi pour se prévenir de la chaleur de la ville. Marchez jusqu’à Plaza de America ou se trouve le musée archéologique la vue est jolie et les colombes blanches remplacent les pigeons !

 

Plaza Nueva, une petite place calme en plein centre de la ville

L’université, dont les bâtiments étaient à l’origine une usine de tabac : le tabac était importé d’Amérique et ramené en Espagne pour être conditionné

Faire un tour en calèche à cheval, petite balade touristique mais originale

Basilique Macarena : elle abrite l’une des statues de la vierge la plus connue d’Espagne. A Pâques, la statue est promenée pendant 12h dans les rues de la ville. Juste en face, il y a une des anciennes portes de la ville ainsi qu’un bout de la muraille originelle.

Se perdre dans le quartier de Santa Cruz : des ruelles plus étroites les unes que les autres, aux balcons qui se touchent quasiment, des façades colorées aux tons chauds, des rues pavées…

Jeter un coup d’œil à la plaza de Toros de la Maestranza, ou on lieu les corridas de la ville, puis passer devant la Torre del Oro (pas besoin de monter, la vue n’est pas la meilleure de la ville)

Plaza de la Encarnación, vous trouverez un bâtiment très moderne que les locaux ont baptisé « le champignon » : une belle vue sur la ville depuis son sommet

Assister a une représentation de flamenco (je n’ai pas eu le temps)

Se balader au gré des ruelles ombragées…

 

On ne peut pas passer ici sans tester la cuisine, savoureuse, diversifiée et de bonne qualité :

Quelques petites idées de choses à gouter :

  • Le salmonrejo, gaspacho un peu épais originaire de Cordoue est à tomber : on le sert généralement avec du jambon cru, du thon et un œuf dur. Il est décliné de différentes couleurs : orange (classique), vert (pomme kiwi), rose (fraise) et chacune de ces versions est au top !

  • Le jambon Ibérique
  • Les fritures : calamar, seiche, petits poissons…
  • Les croquettes : langoustine, viande, fromage, tout y passe
  • Petit déjeuner local : du pain toasté avec huile d’olive, tomates et jambon cru
  • Un jus d’orange frais, venu directement de la région

Adresses :

Ou prendre un verre ?

La bière locale : Cruz Campo, 1€ le demi

Séville produit un gin atypique, à la fraise ! N’hésitez pas à tester le Puerto de Indias, avec glace, limonade et morceaux de fraise, c’est rafraîchissant

  • Plaza San Salvador, l’endroit où les locaux viennent prendre une bière après le travail. Beaucoup de personnes à partir du jeudi.
  • Plaza de Almada de Hercules : quartier réhabilité ou l’on trouve des bars alternatifs (à l’ouest de la ville mais facilement accessible a pied)
  • Le long de la rivière, il faut rejoindre le pont Isabel II (triana) : plusieurs bars longent la rivière. Plutôt chic, lumière tamisé, avec vue sur le pont Eiffel.

 

Je connaissais déjà un peu l’Espagne mais Séville m’a conquise, malgré la chaleur pesante. C’est une ville où l’on s’émerveille facilement et où l’on revient, sans l’ombre d’un doute!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s